Your browser is out of date!

This website uses the latest web technologies so it requires an up-to-date, fast browser!
Try Firefox or Chrome!

" Il n’est jamais trop tard pour devenir ce que l’on aurait pu être. "
Georges Eliot

  • BIPOLARITE | TROUBLES BIPOLAIRES

      Le terme de trouble bipolaire est un terme de la nouvelle classification psychiatrique pour désigner un « trouble de l'humeur » fluctuant entre les deux pôles maniaque et dépressif. Cette nouvelle appellation, adoptée par l' American Psychiatric Association depuis 1968 /1980 est destinée à remplacer l'ancienne « maladie maniaco-dépressive » de la classification psychiatrique précédente.
      Le trouble bipolaire est un trouble de l’humeur qui se définit par une variation anormale de l’humeur : alternance de périodes d’excitation et de dépression. Le terme « bipolaire » évoque ainsi ces deux pôles, entre lesquels l’humeur oscille.

      Définition psychiatrique actuelle
    Le diagnostic psychiatrique décrit une catégorie de troubles de l’humeur définie par la fluctuation de l’humeur, oscillant entre des périodes d'élévation de l'humeur ou d'irritabilité (manie ou dans sa forme moins sévère d'hypomanie), des périodes de dépression et des périodes d'humeur moyenne (normothymie).

    La cause n'est pas clairement déterminée. Elle associe à la fois des facteurs de vulnérabilité génétique et des facteurs environnementaux. Le traitement des troubles bipolaires repose sur une aide psychologique adaptée au patient et des médicaments psychotropes associés parfois à des antipsychotiques.
    Dans l'établissement du diagnostic,la prise en compte des antécédents familiaux ne se limite pas simplement à rechercher des troubles de l’humeur chez les ascendants et collatéraux. L’existence ou non d’une alcoolo-dépendance, de troubles du comportement, d’une originalité, de suicides ou de tentatives de suicides, de troubles anxieux, de troubles des conduites alimentaires, de troubles obsessionnels doivent être recherchés.
    Parmi les antécédents personnels, les manifestations pouvant témoigner d’un trouble de l’humeur pourront orienter le diagnostic vers un trouble bipolaire : période d’euphorie et d’excitation, de dépenses excessives, comportements originaux, problèmes avec la justice, alcoolo-dépendance, conduite à risque ou excessive, crises de violence ou d’agressivité, la notion d’une cassure par rapport à l’état antérieur, d’un changement, d’une modification du caractère, la notion d’un virage de l’humeur lors d’une prescription préalable d’antidépresseurs…
      On ne connaît toujours pas avec certitude les causes du trouble bipolaire. Le modèle bio-psycho-social s’applique à ce trouble mettant en avant la notion de vulnérabilité qui s’exprime tant au plan de la génétique qu’à celui de la personnalité, l’environnement jouant le plus souvent un rôle de déclencheur.

      Quelques références culturelles pour aller plus loin
    Kay Redfield Jamison, psychologue et professeure à la Johns Hopkins School of Medicine, parle du trouble bipolaire dans son autobiographie intitulée An Unquiet Mind (1995). Dans son ouvrage, Touched with Fire (1993), elle se penche sur une connexion entre le trouble bipolaire et la création artistique.
    Dans le film The Informant!, le personnage principal, Mark Whitacre, travaillant comme informateur pour le FBI, s’avère finalement être bipolaire.
    Dans la série américaine Homeland,le personnage principal Carrie Mathison interprété par Claire Danes est atteint de trouble bipolaire. La maladie est traitée comme élément essentiel dans la conduite du récit et sa dramatisation.
    Dans la série Six Feet Under, le personnage de Billy Chenowith est bipolaire et fréquemment sujet à des troubles psychiques et à un comportement excessif.
    Sources : Portail de la psychologie de Wikipedia

  • BURNOUT

     
    Vous pouvez lire les articles consacrés au Burn out
    Trois types de burnout
    Le syndrome d’épuisement professionnel